Daily health tips for the happier Life
Home happier life LE RETOUR EN FRANCE APRÈS DES ANNÉES SUR LA ROUTE — Miles of Happiness

LE RETOUR EN FRANCE APRÈS DES ANNÉES SUR LA ROUTE — Miles of Happiness

by admin



Cette année nous aura offert une chance -celle de se poser. De découvrir la France et ses bonheurs. De manger du pain, beaucoup. De profiter pleinement de nos familles (quand notre périmètre de liberté et nos attestations nous le permettaient). De découvrir une région qui nous a toujours fait rêver, et qui, malgré les litres de pluie, ne nous a pas déçu. Et de savoir.

C’est beau, c’est bon, mais merde, quand est-ce qu’on repart à l’aventure ? Celle qui fait des guilis dans le ventre. Celle qui t’empêche de dormir tellement ton cerveau mouline, imagine si… et si et si… (j’fais des détours dans l’quartier… -patriiick).

Le retour en France, c’était cool, c’était excitant. C’était compliqué, aussi. Plus compliqué de se ré-installer en France que de s’installer en Nouvelle-Zélande, à Jakarta, à Hong Kong ou encore à Saigon. Le français de retour n’est pas le bienvenu dans l’administration. Il ne rentre pas dans les cases. Il ne trouvera pas de logement et n’ouvrira pas de compte en banque. Il passera le plus clair de son temps à remplir de la paperasse. Il comprendra alors les gens dans ces reportages qui donnent l’impression que « tout quitter pour partir à l’étranger » est un truc de fou. On n’a jamais vraiment tout quitté, puisque nous n’avions pas construit notre vie de famille en France. Quel merdier. Rassurez-vous, vous qui souhaitez voyager, peu importe où vous partez dans le monde, si vous avez fait face à l’administration française toute votre vie, vous êtes prêts pour le reste des pays du monde.

[Attention, je ne critique pas la France, je constate des faits. Ouuuh, terrain dangereux. On en parle de l’agressivité de certains face à ta lâcheté d’avoir quitté ton pays (ton ambition? ton désir d’aventure? ton courage? ton droit? ta… liberté?) ? Ton besoin de te justifier constamment pour tes choix? Le plaisir malsain de voir ton rêve coupé par le contexte sanitaire « alooors fini les belles plages et les rooftops hein ! tu vas voir la vraie vie, tu vas moins rigoler! ». Ah. Merci, toi aussi tu m’as manqué. Bon, ben on va y aller hein, on a de la route, un couvre-feu… Allez, bisou.]

Bref. Ce n’est pas simple de rentrer en France. Tu prends des claques de bonheur, et des claques tout court.

Ce qui est génial, c’est qu’au final, tu fais le tri et tu ne gardes que le meilleur. Les pique-niques au soleil couchant, tous les copains qui défilent pour enfin passer du temps ensemble, les petits des copains qui deviennent complices avec tes monstres, les moments en famille sans avoir à compter les jours qui restent avant de reprendre l’avion, les tartines de fromage au lait cru, la subtilité de ta langue natale, les road trips sans avoir à peser tes bagages à chaque week-end, les saisons qui défilent…





Source link

related posts

Leave a Comment