Daily health tips for the happier Life
Home happier life Voyager avec des enfants : le meilleur des pires préjugés

Voyager avec des enfants : le meilleur des pires préjugés

by admin

[ad_1]

C’est bien connu: voyager avec des gamins, ça sert à rien. En tout cas en-dessous de 5 ans, ils n’auront pas de souvenirs, donc c’est absolument inutile. Si l’on suit cette brillante théorie, une fois sortie de la maternité, laissez votre gamin confiné dans sa piaule avec un jerrican de lait et un doudou et attendez cinq ans pour (re)commencer à vivre de belles aventures. Il n’en saura rien.

Voyager avec des enfants : le meilleur des pires préjugés

Il y a plusieurs écoles : ceux pour qui les vacances “c’est pas des vacances” avec les enfants. Et ceux qui ne se voient pas un instant partir sans leurs progénitures. Pour tout vous dire, on se situe entre les deux –oui, je m’imagine très bien reprendre notre rythme surf trips de folie sur les côtes indonésiennes sans enfants et avec pour autre soucis dans la journée que de savoir s’il reste des noix de coco fraîches au bar. Et, pour autant, on a des souvenirs incroyables de San Francisco avec Petit Chou qui gazouille sous le Golden Gate Bridge. S’il ne s’en souviendra pas, on s’en rappellera pour trois. Voyager avec des petits, c’est toute une aventure -je vous en parle dans mon article ‘prendre l’avion avec des enfants en bas âge’-. Et sur la route, on en entend, des conneries –pardon, des opinions. J’ai réuni pour vous… le meilleur du pire!


Voyager avec des enfants : le meilleur des pires préjugés

La magie d’avoir des enfants, ce n’est pas seulement des gazouillis et des guilis sous les pieds. C’est aussi le bonheur d’entendre des avis qu’on n’a pas demandé. Prenez une petite tribu, faites-la voyager à outrance et vous obtiendrez un beau paquet de merveilleux clichés venus de toutes parts. On adore.

Voyager avec des enfants : le meilleur des pires préjugés

  • Ça sert à rien ils se souviendront de rien. -Ma préférée. Puisqu’il ne se souviendront de rien, on arrête tout et on reste à la casa pour la prochaine demi décennie.

  • Tu peux pas voyager en Finlande avec des enfants de moins de 7 ans. Parce que c’est bien connu, en dessous de -12°C, les enfants de moins de 7 ans se transforment en pingouins. J’en parle dans cet article. Heureusement, dès l’anniversaire de leurs 7 ans il ne ressentent plus le froid. La nature est bien faite.

  • On peut pas voyager au Cambodge avec un bébé. Il fait trop chaud. -D’ailleurs, au Cambodge, il n’y a pas de bébés.

  • Du coup tu a mis le siège auto dans le tuk-tuk ? -Oui. C’était un tuk-tuk Isofix.

  • Comment tu fais au Japon, tu fais manger des sushis à ton bébé ? -Oui, matin midi et soir, puisqu’évidemment les japonais se nourrissent exclusivement de poisson cru. Tout comme nous français croquons toute grenouille que l’on croiserait sur notre passage.

  • Avec des enfants, mieux vaut voyager en all-inclusive, comme ça tu restes à l’hôtel, t’as la piscine, c’est plus simple. -Ou plus chiant. Avec un tel programme on est aussi bien en confinement chez papi et mamie.

  • Il faut attendre que ton bébé ai tous ses vaccins pour prendre l’avion. -Voilà. Après ses 5 ans, donc. En attendant on ne s’éloigne pas plus de 3 kms du domicile familial. On sait jamais.

  • C’est cher. -Ou pas. En-dessous de 2 ans tu ne paies pas l’avion. Ça te coûte juste cher en énergie et en patience. Il faut en économiser avant, je te l’accorde.

  • L’enfant va perdre ses repères. Un petit ça a besoin d’une routine. -Ou pas. Petit Chou est heureux partout où on le trimbale et le concept de “l’adaptation en crèche” reste… un concept, pour lui. L’adaptation dure à peu près douze secondes, peu importe le pays ou la langue parlée.

  • Deux langues différentes, ça va forcément retarder le moment où il parle. -Du coup il parlera plus tard, ou carrément, jamais. Il est foutu. On a tout raté. Zut.

  • C’est pas des vacances. -J’ai pas parlé de vacances, j’ai parlé de voyage. D’aventure. De FOLIE! Ah c’est sûr, on ne va pas user le transat. On va revenir sur les rotules. Mais qu’est-ce que c’est BON!

  • Tu vas emmerder tout le monde dans l’avion. -Ils n’ont qu’à prendre un jet privé. Ou un casque anti-bruit. Le mien fonctionne bien, je ne les entends jamais.

  • C’est dangereux, en plus tu vas dans les pays pauvres, ça craint. -Les “pays pauvres” comme tu le dis si bien, sont souvent les plus chaleureux. On a prit une claque en arrivant en Europe avec Petit Chou, la première fois. On ne s’en est jamais vraiment remis, d’ailleurs.

  • Profitez, parce qu’une fois qu’ils rentrent à l’école, c’est fini. -Absolument, on voudrait pas qu’il rate un cours de coloriage “juste” pour découvrir le monde. Tu imagines un peu, il risquerait de dépasser.

Thank you!

[ad_2]

Source link

related posts

Leave a Comment